Le blog qui vous dit tout sur le télétravail

Réussir le retour au bureau : quelle organisation adopter ?

Une nouvelle organisation du travail peut améliorer le bien-être des employés : quelles solutions choisir pour bien leur faire vivre le retour au bureau ?

La pandémie mondiale de Covid-19 a obligé la majorité des salariés à travailler depuis chez eux durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Maintenant que la situation sanitaire semble s’apaiser, et que la période de “lune de miel” des employés qui découvraient le télétravail prend fin, on constate de la part des employeurs et de certains de leurs salariés une envie de retourner travailler au bureau, mais avec appréhension. Cependant, l’organisation du travail a été bousculée et les entreprises ont dû repenser leurs modèles de bureaux afin de satisfaire les collaborateurs en quête de plus d’autonomie et de liberté. Deux tendances se dévoilent et semblent être les solutions idéales pour réussir le retour au bureau…

Alterner entre télétravail et bureau

Qu’est-ce que le modèle hybride ?

Le modèle dit “hybride” repose sur une alternance entre télétravail et journées dans les bureaux de l’entreprise. Il cherche à trouver un équilibre entre vie personnelle et professionnelle, en laissant les salariés choisir s’ils veulent aller au bureau ou télétravailler. On peut analyser des semaines types parmi les nouvelles tendances de modèle hybride : 3j de télétravail contre 2 jours au bureau, ou inversement. L’enjeu est – pour les dirigeants, RH et managers – de comprendre les besoins de leurs équipes et d’y répondre intelligemment. En effet, les salariés qui souhaitent revenir au bureau tous les jours sont peu nombreux : cela peut être par peur du virus encore présent, ou simplement car ils ont pris goût à l’autonomie qui leur a été offerte durant les mois de télétravail.

Certaines entreprises ont déjà annoncé avoir adopté un modèle hybride dans leur structure, comme c’est le cas pour Spotify qui a décidé de pérenniser le télétravail après discussion avec les employés.

Comment en tirer le maximum de bénéfices ?

Ce nouveau modèle de travail requiert tout d’abord une bonne organisation entre l’employeur et ses salariés. Il faut d’abord sonder les équipes pour connaître les attentes de chacun. Ensuite, il est nécessaire d’instaurer, avec l’aide du manager ou du RH par exemple, un rythme d’alternance entre télétravail et bureau. Il est astucieux de chercher à équilibrer la semaine – 3 jours de télétravail et 2 jours de bureau, ou inversement – car cela permet de garder un rythme régulier et de ne pas être déboussolé si l’employé décide au dernier moment de télétravailler. Cette alternance permet aussi de trouver une harmonie entre vie professionnelle et personnelle, ce qui n’est pas le cas pour tous ceux qui télétravaillent.  

Le modèle hybride nécessite non seulement de l’organisation, mais aussi d’avoir un bon niveau de confiance en ses employés. Il s’agit ici de leur donner plus de liberté et d’autonomie, en les laissant télétravailler une partie de la semaine pour s’affranchir des désavantages du bureau (temps de trajet, travail souvent interrompu, horaires à rallonge, etc). Le télétravail n’est pas censé nuire à la productivité de vos collaborateurs : déjà en 2016, une étude du cabinet Kronos faisait la corrélation entre l’augmentation de la productivité des employés et leur possibilité de télétravail. Une structure qui a une relation saine et de confiance avec ses salariés ne peut donc que tirer profit de cette nouvelle organisation du travail !  

Etant donné que le télétravail à la maison a montré ses limites lors des confinements successifs, il est essentiel de donner plus de liberté aux employés quant à leur lieu de travail. C’est le principe du “Work From Anywhere” : vos collaborateurs peuvent être efficaces et productifs depuis n’importe où. Spotify, qui a déjà adopté le modèle hybride au sein de sa structure, met aussi un poing d’honneur à autoriser ses employés à télétravailler depuis n’importe où, tant que cela n’impacte pas leur collaboration avec leurs équipes (pas de décalage horaire trop important, par exemple). Elle a alors fait le choix d’utiliser des “bureaux à la demande” : elle loue des bureaux individuels ou des espaces de coworking et de réunion quand les employés en ont besoin.

Le “full remote” : télétravail total

Quels en sont les avantages ?

Certaines entreprises, même si elles sont encore rares, ont fait le choix de fonctionner en “full remote” : autoriser leurs salariés à télétravailler à 100%. Certaines en viennent même à supprimer définitivement leurs bureaux. Le but est d’améliorer au maximum les conditions de vie et de travail de ses équipes, en supprimant tous les inconvénients du bureau : temps de transport, peu d’autonomie, surveillance du manager, obligation morale de devoir rester jusqu’à tard et en occulter sa vie personnelle… Offrir plus de souplesse à ses collaborateurs permet de les fidéliser, et de leur montrer que leurs attentes de télétravail ont été entendues : ils seront maîtres de leurs choix et organiseront leurs journées en autonomie.

L’entreprise Salesforce a donné à ses employés le choix entre trois nouvelles organisations du travail, dont le 100% télétravail, pour les employés qui habiteraient loin des bureaux et dont le métier ne nécessite pas de s’y rendre chaque jour.

Comment bien organiser cette nouvelle culture d’entreprise ?

Une des clés de la réussite d’une telle organisation du travail est de pratiquer le management par objectif. Il ne s’agit pas de promouvoir le présentéisme, mais plutôt de fixer des objectifs réalistes aux employés et de les encourager à les atteindre, sans pour autant donner une impression de surveillance. L’autonomie apportée par ce modèle full remote sera stimulante si le salarié peut s’auto-organiser, sans avoir à prouver les tâches effectuées durant la journée de travail.  

L’autonomie offerte aux salariés avec ce nouveau mode d’organisation du travail doit aussi s’exprimer dans les choix de lieux pour télétravailler. A la fin du premier confinement, où le télétravail a été le plus plébiscité en France, une enquête de l’Observatoire Cetelem a révélé que 32% des actifs finissaient par vivre le télétravail comme une contrainte (affaiblissement des liens sociaux, mauvaise installation chez eux…). Le Work From Anywhere (travailler depuis n’importe où) est de plus en plus plébiscité par les travailleurs qui souhaitent trouver l’endroit parfait pour leurs journées de travail en dehors du bureau traditionnel. Cette évolution des lieux de travail est rendue possible par le développement de la location simple et rapide de bureaux ou d’espaces de coworking et de réunion, aux quatre coins du monde.  

Enfin, il y a quelques bonnes pratiques à mettre en place pour bien communiquer avec un employé qui travaille en 100% distanciel. Il est nécessaire d’investir dans un bon équipement informatique, qui lui permet d’être efficace depuis n’importe où. Il faut aussi utiliser de bons outils de communication, pour ne pas casser le lien avec son manager et ses collègues. Pour lui permettre de se sentir épanoui dans son travail et intégré dans son entreprise, il ne faut pas oublier d’organiser des événements en physique, afin que tous les salariés se retrouvent et partagent leur culture d’entreprise.  

Télétravailler à partir de son domicile a montré de nombreux bienfaits. En effet, même si cela donne beaucoup d’autonomie aux salariés, travailler de la maison rend difficile l’équilibre vie personnelle et travail, et peut amoindrir les liens sociaux. Il est donc essentiel que les entreprises trouvent des solutions adaptées – comme louer des bureaux à la demande – afin que les salariés puissent sortir de la monotonie de leur domicile pour télétravailler efficacement.

Envie d'en savoir plus ?

TRAVAILLEZ HORS DE VOTRE DOMICILE

Vous souhaitez mettre en place un modèle de travail hybride et permettre à vos employés de travailler près de chez eux ou de n'importe où?

Autres Articles